Therapy

– Vous me dites que votre ami « en a une plus grosse que vous ». Vous vous comparez à lui. Pourquoi ?

– On se connaît depuis toujours, on a grandi ensemble, forcément, la comparaison est évidente.

– La comparaison peut-être mais pas forcément la compétition.

– Vous savez, entre garçons… on se tire la bourre.

– Qui vous dit, par exemple, que votre sensibilité, votre savoir faire, ne compensent pas cette différence de volume entre lui et vous ?

– Non, bien sûr, personne.

– Qu’en pense votre épouse, lui en avez vous parlé ?

– Elle me dit que je déconne sec.

– Vous fait-elle des remarques ?

– Sur ?

– La taille de votre sexe.

– La taille de… mon sexe ?

– Oui.

– Qu’est ce que ça peut vous foutre ?

– …

– …

– Depuis le début de la séance vous vous plaignez que votre ami a un plus gros sexe que vous, je vous demande si votre compagne trouve que la taille de votre sexe est un problème.

– Que mon ami a… Mais je n’ai aucune idée de la taille de la bite de mon pote ! On ne joue pas au foot, on a un groupe de rock, on ne se sent pas obligé de prendre notre douche ensemble à la fin de chaque répète.

– …

– …

– Pardon mais de quoi me parlez-vous depuis tout à l’heure ?

– De… quoi ? Mais… Ah mais pas de ça !

– Oui mais alors ? De quoi ?

– De nos amplis respectifs.

– De vos amplis… Qu’est ce que c’est que ça !?

– Mon pote branche sa guitare dans une tête 120 watts, la mienne n’en a que 60…

– Vous êtres en train de m’expliquer que vous faites un complexe à cause de la puissance d’un amplificateur ?

– Oui.

– Ne trouvez-vous pas ça un peu dérisoire ?

– MAIS JE PEUX PLUS BAISER MA FEMMME !!!

– …

– …

– À cause de votre ampli guitare ? On parle toujours de ça ?

– Oui… Enfin plutôt à cause de celui de mon pote.

– …

– …

– Arrêtez moi si je me trompe. Ces appareils dont vous me parlez, ce sont des objets de consommation courante, vous en trouvez facilement dans le commerce.

– Oui.

– Vous avez une belle situation, je ne connais pas le prix de ces engins mais cela m’étonnerait que vous ne puissiez vous en payer un nouveau.

– Effectivement.

– Si c’est vraiment un problème pour vous, pourquoi ne pas vous procurez un modèle, au moins, équivalent à celui de votre ami ?

– PARCE QUE C’EST COMPLÈTEMENT CON !!!!

– …

– Un bazar pareil pour ce qu’on fait c’est idiot, il nous pourrit toutes les répètes avec ça !

– J’ai un peu de mal à vous suivre là…

– …

– Non parce que des cinglés j’en ai soigné mais là j’avoue que votre cas sort un peu de l’ordinaire…

– Vous me flattez.

– …

– …

– L’excès de puissance de l’ampli de votre ami ne dérange t-il que vous ?

– Il n’y a que moi que ça complexe mais ça emmerde tout le monde.

– Personne n’a jamais songé à lui demander de réduire la voilure ?

– Pas moi en tout cas ?

– Pourquoi ?

– Ce serait un aveu de faiblesse. On a sa fierté.

– Et les autres ? Les autres musiciens qui jouent avec vous, ils ne disent rien ?

– Non, je sens bien qu’ils attendent que je m‘en charge. Ils me jugent. Je vois bien qu’ils me méprisent. Depuis que mon pote a cet ampli, ils le regardent avec admiration. Avant c’était moi qu’ils regardaient.

– …

– Et je ne vous parle pas des spectateurs quand on fait des concerts… J’ai honte, mon Dieu, j’ai honte.

– De votre attitude ?

– De mon ampli ! J’aimerais tellement en avoir un plus gros…

– Vous pensez que votre femme vous méprise aussi à cause de ça ? C’est pour ça que vous ne pouvez plus lui faire l’amour ?

– Toutes les nuits je rêve d’elle, assise sur le tabouret du batteur. Elle est nue et me demande de la prendre. J’approche pour m’exécuter mais à la place de mon sexe il y a un câble et au bout du câble une prise jack. Je regarde son sexe à elle, c’est une entrée jack. Je me dis que les choses sont bien faites mais plus je m’approche plus je me rend compte que son entrée est du calibre 6,35 et que moi j’arrive équipé d’un jack mâle 3,5. J’ai beau essayer de la pénétrer, mon câble est trop fin pour se connecter à elle. Soudain, mon pote arrive dans la pièce. Il est nu et monté avec un beau jack 6,5. Il prend ma femme, sous mes yeux. Il la fait jouir mais au lieu des gémissement habituels c’est le riff de whole lotta love qui sort de sa bouche. Ça va crescendo, plus il la prend, plus le volume est élevé, ça devient insupportable, le voisin frappe à la porte et je me réveille.

– Enfin quelque chose de normal dans cette histoire…

– Docteur, qu’est ce que je dois faire ?

– Branchez vous un adaptateur jack 3.5/6,35 sur le sexe.

– …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :